Télécommunication, Interférences et Compatibilité Electromagnétique
Immunité

Recherche

Immunité

Le terme immunité regroupe les travaux relatifs à l'analyse de l'impact des perturbations électromagnétiques sur le fonctionnement des équipements électroniques. Sous cette rubrique on trouve des projets concernant l'étude des couplages électromagnétiques avec des câbles, les effets des perturbations au niveau des composants actifs et le perfectionnement d'instrument de mesures appliqués aux analyses d'immunité. Quelques projets sur ce thème seront brièvement résumés.

- Réduction d'un faisceau de câbles à un système de conducteurs équivalents (B. Démoulin)
L'étude menée en collaboration avec le Techno centre de RENAULT et l'ONERA consiste à simplifier l'architecture du réseau de câbles d'une automobile en vue de calculer les tensions induites par des sources électromagnétiques émettant sur des fréquences très supérieures à 100 MHz.
La méthode consiste à réduire un faisceau de N conducteurs à un groupe comprenant au maximum 4 conducteurs dont les paramètres géométriques et physiques fictifs sont extraits de la théorie modale. Ce groupe réduit est ensuite traité dans un simulateur full wave sans restriction de fréquence.

- Intégration des équipements dans la simulations des couplages aux câbles sur véhicules automobiles (S. Baranowski)
Ces travaux de recherche menés en partenariat avec PSA Peugeot Citroën avaient pour but de simuler les tension induites sur des faisceaux de câbles en tenant compte de la structure des équipements connectés en extrémités. Une étude fine a été menée pour reconnaître les contributions respectives des pistes des circuits imprimés et de la topologie des plans de masse qui leur sont associés. Des confrontations théorie expériences ont révélé l'existence d'une fréquence caractéristique délimitant les couplages instaurés sur le câble et sur l'équipement. Ce travail s'est conclu par une thèse soutenue en Décembre 2005.

- Effets des perturbations électromagnétiques sur les systèmes électroniques (B. Démoulin)
Ce travail a fait l'objet d?une bourse de thèse fiancée par la DGA et soutenue en Octobre 2005. L'étude consistait principalement à l'analyse du comportement des circuits intégrés lors de la capture de perturbations sinusoïdales de fréquences évoluant entre 10 MHz et 1 GHz. Le procédé d'analyse adopté dans la thèse utilisait le couplage par diaphonie stimulé par le parallélisme des pistes d'un circuit imprimé. Des données intéressantes ont été recueillies sur le comportement non linéaires des composants lorsque les pistes entrent en résonance. Aux extrémités des pistes diverses combinaisons de charges ont été testées afin de déceler les conditions optimales de sensibilité. Une simulation théorique des phénomènes non linéaires apparaissant au niveau du composant a été entreprise. Ce travail devrait se poursuivre par le financement d'une seconde thèse accordé par la DGA et menée en partenariat avec EADS sur le thème plus général de la CEM des grands systèmes. L'effort portera principalement sur la mise en place de la méthode d'analyse des réseaux électrique imaginée par Gabriel Kron.

- Recherche de nouveaux procédés de simulation des chambres réverbérantes à brassage de modes (S. Baranowski)
La difficulté de simuler le comportement des champs électromagnétiques dans les chambres à réverbérantes en fonctionnant surdimensionnés manifeste incite à rechercher des alternatives aux simulateurs 3D conventionnels. Depuis quelques années TELICE a entrepris en collaboration avec le DRE de Supelec des travaux visant à tester deux méthodes adaptées à ce contexte.
Les expérimentations numériques pour l'instant limitées aux cavités bidimensionnelles concernent un aménagement de la théorie optique des rayons et une simulation par le biais de l'assimilation de la chambre à une association de circuits résonnants RLC.
L'effort porte actuellement sur le lien entre les propriétés physiques de la chambre et le paramètre inductance (ou capacité) des résonateurs.