Télécommunication, Interférences et Compatibilité Electromagnétique
Emissions

Recherche

Emissions

Ce domaine concerne principalement l'analyse de procédés ou de méthodes permettant de simuler ou de caractériser l'émission électromagnétique indésirable produite par des équipements électroniques en fonctionnement nominal. Quelques projets sont actuellement en cours de développement sur ce thème.

- Mesure du rayonnement électromagnétique d'objets au moyen de cellules TEM 3D (Bernard Démoulin)
Ce travail réalisé en partenariat avec l'INRETS et l'IRSEEM consiste principalement à déterminer les couplages exercés par une source électromagnétique installée dans une enceinte métallique comprenant 3 « septa » collectant l'énergie rayonnée sous trois polarisations simultanées.

- Analyse du rayonnement électromagnétique produit par les lignes ferroviaires électrifiées (B. Demoulin, S. Baranowski)
Ce vaste programme d'étude mené en collaboration avec ALSTOM, le centre d'essais ferroviaires de Valenciennes et le Politecnico di Torino a pour but d'édifier un modèle de simulation des champs électromagnétiques hautes fréquences captés à proximité des lignes de chemin de fer électrifiées. Cette étude fait intervenir les propriétés géométriques des caténaires et de leur armement, les propriétés de conductivité électrique du sol et la fréquence située entre quelques kHz et plusieurs MHz. Une thèse sur ce sujet a été soutenue en Juin 2005.
Une poursuite envisagée dans le cadre du pole i-Trans devrait intégrer l'étude des propriétés électriques hautes fréquences des sous stations d'alimentation en énergie.

- Caractérisation du rayonnement électromagnétique des câbles de puissance installés sur les aéronefs (B. Démoulin)
Cette étude menée en partenariat avec la société LABINAL du groupe SAFRAN et l'Ecole Normale Supérieure de Cachan a pour objectif principal de proposer un modèle du rayonnement produit par le mode commun généré sur des câbles d'énergie connectés à des convertisseurs statiques. L'étude nécessite la réalisation d'un convertisseur école capable de produire différents scénarii d'émission de mode commun ainsi qu'une adaptation des théories du rayonnement en vue de l'adapter au contexte du milieu confiné trouvé dans l'infrastructure d'un avion associant surfaces métalliques et matériaux composites.

- Simulation des fuites électromagnétiques engendrées par des connecteurs (B. Demoulin, S. Baranowski)
L'étude menée en collaboration avec Framatome Connector International et l'IRSEEM, traite de la caractérisation des fuites électromagnétiques produites par des connecteurs pour le transport de signaux haut débit appliqués aux véhicules automobiles. Les connecteurs peuvent être constitués d'enveloppes métalliques offrant une efficacité de blindage correcte ou dépourvus d'écrans matérialisant une frontière topologique bien identifiée. Ces connecteurs étant généralement fixés sur circuits imprimés, on déterminera les couplages électromagnétiques engendrés sur les pistes sous jacentes. L'usage de simulateurs numériques du commerce permettra de reproduire les phénomènes observés expérimentalement afin d'affiner le design des connecteur en vue d'optimiser leurs performances du point de vue de la CEM. Les gammes de fréquences envisagées s?étendent de quelques MHz au GHz.

- Caractérisation de l'environnement électromagnétique sur véhicule ferroviaire (S. Baranowski)
Le développement actuel et attendu de moyens de communications utilisant des ondes électromagnétiques de très hautes fréquences sur véhicules ferroviaires expose les équipements de bord à des risques sérieux d'interférences. Une étude menée sous un partenariat fort avec le LEOST de l'INRETS vise à évaluer cet environnement en procédant à une analyse mixte. Il s'agira tout d'abord de pratiquer des campagnes de mesures pour déterminer les ordres de grandeurs des amplitudes rencontrées dans les zones géographiques accessibles des trains. Cette analyse sera associée à une simulation théorique en vue d?évaluer les champs dans les zones inaccessibles contenant les équipements sensibles. Cette approche prédictive sera indispensable dès que les longueurs d'ondes seront comparables ou très inférieures aux dimensions des compartiments techniques du véhicule, une confrontation avec les méthodes d'analyse adoptées en aéronautique sera également entreprise.