Telecommunications, Interferences and Electromagnetic Compatibility
Le VAL

Search

Le VAL

Le Professeur Gabillard, inventeur du métro VAL

extrait de l'article "Le parcours scientifique du professeur Robert Gabillard  : de la résonance magnétique nucléaire au métro VAL" par Bernard Démoulin et Georges Salmer, Les Nouvelles d'Archimède n°53, 2010.

C'est en 1970, et sous l'incitation de Jean-Claude Ralite, alors directeur de l'Agence d'urbanisme de la ville nouvelle de Villeneuve d'Ascq, que Robert Gabillard porte les premières réflexions sur la réalisation du projet qui deviendra le métro VAL. Cette aventure technologique, couvrant plus d'une décennie, révèlera une nouvelle fois ses étonnantes qualités d'ingéniosité et de communication.
Le défi était de taille car il fallait concevoir un moyen de transport urbain, attractif, cadencé, capable de s'étendre sur un vaste réseau, cela sans conducteur !
L'absence de conducteur constituait une innovation majeure nécessitant la conception d'un métro automatique intégral doté d'une fiabilité et d'une sécurité sans faille. Robert Gabillard nous confiait, un jour, que l'idée directrice de l?automatisme qu'il avait inventé venait de l'analogie avec le pilotage de l'accélérateur de particules du CERN sur lequel il avait passionnément travaillé dans les années cinquante.
Un premier démonstrateur, réalisé dès 1971 et constitué d'une maquette ferroviaire installée dans la salle d'un laboratoire de l'université, prouvait la faisabilité de l'automatisme.
Restait ensuite à recueillir l'approbation politique de ce choix. La tâche était difficile, mais les solides arguments scientifiques joints aux talents de pédagogue de Robert Gabillard en permirent le succès.
Placé sous la maîtrise d'oeuvre de la société MATRA Transport, le projet VAL démarra, en 1975, par la réalisation de véhicules prototypes évoluant sur un circuit d'essai localisé sur la commune de Lezennes. Robert Gabillard mettait alors en place une équipe composée de jeunes ingénieurs qui contribuèrent efficacement à résoudre les difficultés technologiques posées par l'échelle industrielle de ce nouveau démonstrateur. Tel était le cas, par exemple, de la commande automatique des portes de quais lors de l'arrivée ou du départ des véhicules en station.
Le VAL entrait en service en 1983 sur le parcours de la ligne 1. Sa fréquentation intensive, jointe à sa sûreté de fonctionnement, joua certainement un rôle majeur dans la décision politique qui conduisit à son extension actuelle, non seulement dans la métropole lilloise mais aussi à Rennes, Toulouse, Orly, Roissy et à l'étranger.

 

Vous pouvez retrouver la vidéo de la Cérémonie en l'honneur du Professeur Robert Gabillard, le père du VAL, physicien, chercheur et inventeur sur le site de LILLE1TV  sur la chaine COMMUNICATION (Archive de Janvier 2010)